BUX lance une campagne de crowdfunding ! Ne manque pas ta chance d’investir. Clique ici pour plus de détails.🚀

1 – 5 nov. | Édition spéciale sur les bénéfices du tourisme

L’industrie du tourisme doit désormais composer avec les restrictions sanitaires, alors que certains pays sont encore fermés aux touristes. Comment se comporteront les grands acteurs du secteur à lors de la publication de leurs bénéfices ?

L’optimisme s’empare de l’industrie du voyage

Après l’hécatombe de 2020, l’industrie du tourisme se remet doucement sur les rails grâce aux réouvertures massives des frontières depuis l’été dernier, et à l’adoption d’un pass sanitaire européen qui permet d’uniformiser les conditions de voyage dans l’Union. Par ailleurs, le 8 novembre prochain, ce sont les États-Unis qui autoriseront de nouveau l’accès à leur territoire aux touristes vaccinés : une étape importante qui devrait permettre aux valeurs de l’industrie de rebondir encore davantage. 

Aussi, les nouvelles formes de voyage et le changement de modes de vie encouragent les sociétés à innover, et à réorienter leurs offres vers ces nouvelles niches. L’avènement d’un travail plus mobile a en effet permis à des groupes comme Airbnb ou TripAdvisor de rebondir tout en s’adaptant à cette demande spécifique. Nous avons d’ailleurs expliqué ce phénomène dans cet article

Les perspectives de croissance restent toutefois mesurées pour le tourisme, puisque le secteur reste à un niveau de rentabilité 35 % inférieur à son niveau pré-pandémie. Aussi, l’accord controversé de libre-échange UE-Qatar qui permettrait à Qatar Airways de disposer de droits de vols dans toute l’UE à partir de 2024, représente une menace considérable pour l’industrie aérienne de la zone euro. Par conséquent, si la croissance devrait être au rendez-vous pour ce trimestre, tu dois rester vigilant car l’industrie reste fragile.

La reprise en ligne de mire pour Lufthansa

La compagnie allemande Lufthansa, parmi les plus importantes d’Europe, publiera les chiffres de son troisième trimestre ce mercredi 3 novembre avec une amélioration significative des ventes de billets, estimées en augmentation de 5,66 milliards d’euros. Le cours de l’action reste quant à lui relativement bas par rapport à 2019. 

Récemment, la société a annoncé l’autorisation d’une émission de droits ( = augmentation du capital en incorporant des réserves d’argent issues de bénéfices antérieurs) de 2,1 milliards d’euros, qui ont pour objectif d’éponger la dette que Lufthansa doit au gouvernement allemand. Le CEO du groupe, Carsten Spohr, reste également optimiste sur l’avenir de Lufthansa. Ce dernier a déclaré que les voyages d’affaires, encore à un niveau très bas au trimestre précédent, ont finalement rebondi massivement. Le phénomène devrait donc se ressentir dans les chiffres.

Airbnb pourrait battre un record

Jeudi 4 novembre, le groupe Airbnb présentera des chiffres trimestriels particulièrement attendus par les investisseurs. L’assouplissement des mesures et l’adaptation à la demande des digital nomads permettent au groupe de se rapprocher d’un résultat historique. Les analystes s’attendent en effet à ce que le chiffre d’affaires et le bénéfice de la société soient les plus élevés jamais enregistrés, en raison d’un rattrapage en 2021 des réservations annulées en 2020. 

Notez également que le cours de l’action est en hausse de 15 % depuis le début de l’année, et qu’au dernier trimestre, le bénéfice par action avait augmenté de 88 % et le chiffre d’affaires de 299 %. 

Booking et Expedia à surveiller

Booking publiera ses chiffres trimestriels ce mercredi 3 novembre, tandis que Expedia ouvrira le livre des comptes le jeudi 4 novembre

Les deux sociétés ont vu le cours de leurs actions augmenter ces dernières semaines, et notamment depuis l’annonce de la fin des restrictions de voyage vers les États-Unis. Ainsi, les chiffres pourraient surprendre encore davantage les investisseurs. Booking prévoit un bénéfice par action de 33 dollars, soit trois fois plus élevé que pendant l’exercice de 2020, et un chiffre trimestriel en hausse de 37 %. Quant à Expedia, l’action est globalement recommandée à l’achat et à la conservation par les analystes.

Les perspectives en France

Plusieurs grandes sociétés du secteur touristique français comme Accor ou encore la Cie des Alpes ont décidé de créer l’Alliance France Tourisme (AFT) afin de donner un coup de pouce considérable à un secteur encore très fragilisé dans l’hexagone et qui représente qui représente 8 % du PIB dans le pays, avec plus de 2 millions d’emplois. Ces acteurs du tourisme souhaitent proposer un plan de reconquête et de transformation du tourisme avec des mesures concrètes comme amplifier la diffusion des chèques vacances ou développer les voyages scolaires.

Calendrier économique et des résultats

Lundi – Chiffres sur la vente automobile aux États-Unis (octobre). Chiffres trimestriels de PG&E.

Mardi – Indice PMI manufacturier en France, Italie, Espagne, Allemagne et zone euro. Chiffres trimestriels de Pfizer, Fresenius, HelloFresh, Activision Blizzard, Under Armour, Unity.

Mercredi – Balance budgétaire en France. Taux de chômage en Irlande, Espagne et en zone euro. Décision de la Fed sur les taux d’inflation. Chiffres trimestriels de Lufthansa, Booking, Eiffage, NRJ Group, BMW, Zalando, Qualcomm, Etsy

Jeudi – Taux d’inflation aux Pays-Bas (octobre). Indice PMI services en Espagne, Italie, Allemagne, France et zone euro. Balance commerciale aux États-Unis. Chiffres trimestriels de Airbnb, Expedia, Amundi, ArcelorMittal, Kellogg’s, GoPro, Commerzbank, Deutsche Post.

Vendredi – Production industrielle en Allemagne, France et Espagne (septembre). Taux de chômage aux États-Unis. Chiffres trimestriels de Athenex, Ventas.

À très bientôt pour écrire une nouvelle page de notre agenda boursier. En attendant, bonne semaine sur les marchés !

Cet Agenda BUX a été écrit par Clémentine Pougnet.

Tous les points de vue, opinions et analyses présentés dans cet article ne doivent pas être considérés comme des conseils d’investissement personnels et les investisseurs particuliers doivent prendre leurs propres décisions ou demander un avis indépendant. Cet article n’a pas été préparé conformément aux exigences légales visant à promouvoir le caractère indépendant de la recherche en investissements et est considéré comme une communication marketing.

Chargement