Agenda BUX

L’hydrogène : La prochaine grande tendance en matière d’investissement ?

La conférence des Nations unies sur le changement climatique qui s’est récemment tenue en Écosse, s’est achevée sur des engagements visant à réduire la pollution et à atteindre des objectifs de zéro émission dans les années à venir.

L’hydrogène est une source d’énergie invisible, inodore, non toxique, plus léger que l’air et abondant sur la planète. On le trouve également dans une grande variété de composés chimiques et de substances, par exemple le pétrole, le gaz, les biocarburants et même l’eau.

L’hydrogène pourrait ainsi contribuer à lutter contre le réchauffement climatique, en tant que carburant, mais aussi en tant que source d’énergie alternative.

Le boom de l’hydrogène est-il imminent ?

Selon une analyse du Conseil mondial de l’énergie (en anglais : World Energy Council ou WEC), au moins 20 pays ont déjà adopté une stratégie nationale en matière d’hydrogène.

Des grandes puissances économiques comme le Japon, la Russie, la Chine, la France, la Corée du Sud, l’Espagne et le Portugal seraient également sur le point de le faire.

Penchons-nous donc sur les secteurs et les entreprises qui s’intéressent à cette tendance et qui tentent de faire passer l’hydrogène sur le devant de la scène.

Les producteurs d’hydrogène

La beauté de l’hydrogène est qu’il est polyvalent. Il peut être converti en carburant, en gaz naturel synthétique ou utilisé directement pour produire de l’électricité.

Les entreprises qui produisent de l’hydrogène et les producteurs connexes pourraient être parmi les premiers à en profiter si les constructeurs automobiles, entre autres, décident de construire des véhicules fonctionnant à l’hydrogène.

Parmi ces entreprises figurent Air Products & Chemicals, Air Liquide et Linde.

Les producteurs d’electrolyseurs et de piles à combustible

Non seulement l’hydrogène est difficile à manipuler, mais il peut être dangereux, c’est pourquoi les piles à combustible doivent être particulièrement sûres.

Les entreprises qui les produisent en toute sécurité pourraient bénéficier d’une forte demande à l’avenir. Il pourrait s’agir d’entreprises comme Cummins, Bloom Energy, Ballard et Plug Power.

Un autre acteur majeur pourrait rejoindre la compétition en 2022. Selon Bloomberg, l’entreprise allemande Thyssenkrupp prévoirait d’introduire en Bourse son entité consacrée à l’hydrogène. Cette unité, appelée ThyssenKrupp Uhde Chlorine Engineers (TUCE) pourrait entamer sa cotation au premier trimestre 2022 pour une valorisation estimée à 5 milliards d’euros.

L’hydrogène dans les voitures

Les piles à combustible peuvent également être intégrées aux voitures, ce qui leur permet de fonctionner à l’hydrogène. Cela pourrait déboucher sur de nouvelles innovations, car il serait possible d’obtenir une plus grande autonomie que celle offerte par les voitures électriques à batterie.

Toyota et Hyundai commercialisent déjà des véhicules à pile à combustible à hydrogène. Mercedes a effectué un essai pilote et d’autres modèles sont en préparation. Garde donc un œil sur des valeurs comme Ford, Toyota, Volkswagen, Daimler et BMW.

Les société de pipelines

Bien entendu, l’hydrogène doit pouvoir être transporté d’un point à l’autre. Il s’agit là d’un autre processus minutieux, car l’hydrogène est inflammable lorsqu’il est combiné à l’oxygène. Au-delà d’un certain ratio, le mélange peut être explosif.

Les experts estiment que l’hydrogène est moins dangereux que les autres carburants automobiles, mais la prudence reste de mise.

Les entreprises qui transportent l’hydrogène sont, par exemple, Enbridge, Kinder Morgan, TC Energy et Williams Companies.

Les fournisseurs

Comme nous l’avons mentionné, l’hydrogène n’est pas seulement utilisé pour les voitures et les piles à combustible, mais aussi pour la production d’énergie. C’est particulièrement intéressant dans le cadre de la lutte contre le réchauffement climatique, car les combustibles fossiles et le gaz naturel pourraient être largement remplacés par l’hydrogène. Des entreprises comme NextEra Energy étudient cette possibilité.

Personne ne sait encore si l’hydrogène sera vraiment « the next big thing ». Mais nous savons déjà que nombreux sont les acteurs qui s’y intéressent. C’est donc un secteur à garder dans ton viseur d’investisseur !

Tous les points de vue, opinions et analyses présentés dans cet article ne doivent pas être considérés comme des conseils d’investissement personnels et les investisseurs particuliers doivent prendre leurs propres décisions ou demander un avis indépendant. Cet article n’a pas été préparé conformément aux exigences légales visant à promouvoir le caractère indépendant de la recherche en investissements et est considéré comme une communication marketing.

Chargement