La livraison rapide

Les startups de livraison rapide peuvent-elles détrôner les grands acteurs de la bourse ?

Si tu es à court de dentifrice, ou si tu as oublié d’acheter du pop-corn pour ta soirée canapé-cinéma, tu peux désormais utiliser plusieurs applications pour te faire livrer tes courses en dix minutes. À peu près n’importe où, et ce grâce à des « livreurs express » en scooters et vélos électriques. Cette technologie disruptive peut être pratique pour tout le monde, mais elle pourrait également constituer une menace majeure pour certains acteurs existants du marché boursier.

D’ailleurs, aucune de ces start-ups n’est rentable, et les avis sont partagés sur la pertinence de leurs modèles d’entreprise. Toutefois, la volonté d’expansion de ces jeunes pousses est grande, et elles sont d’ailleurs soutenues par des capitaux importants ! Examinons de plus près ces nouveaux acteurs du secteur des supermarchés, dont certains ont déjà réalisés leur introduction en bourse.

La livraison rapide : un nouveau marché en éclosion

Cette niche a été créée en peu de temps, et elle pourrait menacer la part de marché des sociétés de livraison des chaînes de supermarchés en Europe et aux États-Unis. Mais les entreprises de livraison à domicile vont également observer la montée en puissance de la livraison express…

Gorillas : une nouvelle licorne ?

La rapidité de l’expansion de la livraison express est illustrée par la société Gorillas, qui constitue une exception absolue en Europe. Cette entreprise allemande de livraison de produits a été fondée en mai 2020 et a levé 240 millions d’euros lors d’une nouvelle levée de fonds en mars 2021. Actuellement, la société est présente dans 57 villes en Belgique, au Danemark, en Allemagne, en France, aux Pays-Bas, en Espagne, au Royaume-Uni et, depuis peu, aux États-Unis. La valorisation du marché de Gorillas a déjà franchi la barre du milliard de dollars, et l’entreprise est parvenue à son but en l’espace d’un an et demi seulement.

Gorillas face à la concurrence

Les concurrents de Gorillas en Europe n’ont pas chômé non plus. Cet article du Business Insider France explique qu’en Europe, Gorillas doit faire face à des concurrents tels que les Britanniques Dija, Weezy et Zapp, le Turc Getir et l’Allemand Flink. Par exemple, Getir a levé 107 millions d’euros de capitaux cette année, et Flink 43 millions d’euros. 

Qu’en est-il de la livraison rapide de courses aux États-Unis ?

Aux États-Unis, ce secteur est ultra-compétitif.  Gorillas, qui connaît une croissance rapide, a déjà posé le pied sur le sol américain et des entreprises de livraison de produits alimentaires, comme Instacart, sont même entrées en bourse. 

Les sociétés chinoises de livraison de produits alimentaires DingDong et MissFresh sont également entrées en bourse cette année et ont également levé d’importantes sommes d’argent pour faire face à la concurrence. En outre, des géants de la technologie comme Alibaba, JD, Pinduoduo et Tencent ont investi dans cette niche. Au niveau mondial, la tendance semble claire : tout le monde veut faire partie de ce secteur en pleine expansion. 

Les actions de supermarchés 

Que peut signifier l’essor de la livraison rapide pour la part de marché des chaînes de supermarchés traditionnelles ? De grands acteurs tels que Walmart, Ahold et Target ont complété leurs supermarchés physiques par leur propre service de livraison (au plus tôt dans la journée) et Carrefour collabore avec Deliveroo pour livrer les courses à domicile. Alors les grands acteurs vont-ils attendre que leurs parts de marché soient englouties ? Il sera particulièrement intéressant de garder ce sujet en ligne de mire.

Concurrence avec les entreprises de livraison de repas

Peut-être que les applications de livraison de produits de supermarchés entreront aussi en concurrence avec les sociétés de livraison de repas à l’avenir. L’extension des courses aux repas frais est en fait assez facile à concrétiser !

Et si tu disposes d’une plateforme fonctionnelle, les clients restent souvent fidèles. Il est plus facile de se développer à partir d’une base de clients existante que de conquérir un marché en partant de zéro. Les entreprises de livraison de repas comme Just Eat Takeaway, Uber Eats,  Hello Fresh et Delivery Hero partagent donc aussi un terrain de jeu potentiel avec la livraison express.

Reste-il encore de la place pour tous ces acteurs sur un même marché ?

La spécialiste du capital-risque Tamara Oblamov, de Tablomondo, explique à MT/Sprout que le modèle de rémunération des livreurs express de courses ne devient rentable que si la livraison peut être extrêmement massive. Et il n’y a pas de place pour un partage du marché. Cela implique donc qu’un leader dominant du marché pourrait alors émerger.

Et ce n’est pas dur à imaginer ! Prenons l’exemple d’Amazon, qui est passé du simple statut de librairie à une entreprise géante polyvalente, et qui occupe une position si dominante qu’elle devance ses concurrents dans plusieurs secteurs.

Personne ne peut prédire exactement comment la livraison express va changer le paysage de la vente au détail et de la livraison de repas, mais avec autant de joueurs sur un même terrain, il est presque inévitable de bientôt constater des gagnants et des perdants à la bourse.

Tous les points de vue, opinions et analyses présentés dans cet article ne doivent pas être considérés comme des conseils d’investissement personnels et les investisseurs particuliers doivent prendre leurs propres décisions ou demander un avis indépendant. Cet article n’a pas été préparé conformément aux exigences légales visant à promouvoir le caractère indépendant de la recherche en investissements et est considéré comme une communication marketing.

Chargement