Rejoins plus de 1 200 investisseurs en participant à la campagne de crowdfunding de BUX. La phase publique est maintenant en ligne !🚀

Nouveaux modes de vie : pourquoi les actions du tourisme pourraient rebondir

Le secteur du tourisme a énormément souffert en un an et demi de crise sanitaire. Entre l’arrêt complet de ses activités en 2020 à cause des confinements, des régulations non harmonisées entre les pays, des frontières internationales fermées et des vacances d’été 2021 limitées par le variant delta, le secteur ne fonctionne toujours pas à plein régime. 

« Que de mauvaises nouvelles ! », pourrait-on dire. Mais tout n’est pas si noir : la pandémie offre également aux entreprises du tourisme des opportunités à saisir. Sans oublier que le véritable retour en force du secteur au niveau mondial est encore à venir.

Le travail à distance multiplie les possibilités pour le secteur du tourisme

Dans les derniers mois, de nombreux professionnels en sont venus à apprécier certains aspects du travail à distance et ont obtenu davantage de flexibilité de la part de leurs employeurs ou de leurs clients – autant de mesures qui continuent à s’appliquer post-Covid. Avec une bonne connexion internet et un ordinateur portable, il est possible de faire à distance le travail pour lequel tu te rendais au bureau, le tout dans le lieu de ton choix. Les plateformes telles qu’Expedia, Booking, TripAdvisor et Airbnb, qui te permettent de rechercher et de réserver tes séjours, comptent parmi les premiers bénéficiaires de ce nouveau paradigme. 

Dans le communiqué de presse d’Airbnb pour l’année 2021, Brian Chesky, co-fondateur et PDG de l’entreprise, tient un discours optimiste sur l’avenir de son entreprise et de l’industrie du tourisme. « Nous observons trois changements fondamentaux dans les habitudes de voyage, car les gens bénéficient de plus de flexibilité et sont moins attachés à un endroit précis. Ils peuvent maintenant voyager à tout moment, visitent davantage de lieux et restent sur place plus longtemps. Les frontières entre le voyage, la vie personnelle et le travail s’estompent. » Airbnb a ainsi décidé de moderniser sa plateforme pour faciliter les modes de vie nomades et permettre aux utilisateurs de mettre facilement leur logement en location. 

Si cette tendance à combiner travail et voyage continue à se répandre, c’est toute l’industrie du tourisme qui pourrait en bénéficier. Les entreprises de VTC comme Uber peuvent s’attendre à de nombreux trajets supplémentaires, quand les compagnies aériennes telles qu’Air France-KLM, Deutsche Lufthansa et Delta Air Lines bénéficieront très certainement de l’augmentation des déplacements. L’industrie aérienne étant très polluante, celle-ci devra toutefois faire face aux réticences d’un nombre croissant de voyageurs, qui se passeront d’avion pour lutter contre le changement climatique.

La vengeance du voyage : le grand retour du tourisme ?

Pendant les confinements de 2020, un nouveau concept est né : la vengeance du voyage. En effet, parmi celles et ceux qui peuvent normalement s’offrir des vacances ou un séjour à l’étranger chaque année, beaucoup ont économisé de l’argent pendant les longs mois de confinement. Surtout, ils et elles ont eu tout le temps de fantasmer sur des destinations incroyables. Les restrictions sanitaires continues ont rendu les voyageur·euse·s potentiel·le·s plus pressé·e·s quant aux endroits qu’ils et elles veulent un jour découvrir. 

Le cabinet de conseil McKinsey & Company a étudié et comparé les besoins en matière de voyage sur les différents continents. Son bilan : les gens du monde entier bouillent d’envie de voyager, si les conditions sanitaires liées à la pandémie le permettent. Selon McKinsey & Company, les travailleurs à hauts revenus n’ont généralement pas perdu leur emploi. Aux États-Unis, ils disposent même d’économies 10 à 20 % supérieures à celles qu’ils avaient réalisées avant la pandémie. Or, cette catégorie sociale aime dépenser son argent dans les voyages. 

Selon une récente enquête menée par l’Association internationale du transport aérien (IATA) auprès de 4 700 personnes dans 11 pays, 57 % des interrogés prévoient de voyager dans les deux mois suivant l’enrayement de la pandémie. Voilà qui représenterait un coup de pouce financier important – et bienvenu – pour l’industrie du tourisme.

Attraper au vol le retour du tourisme mondial

S’il est vrai que de nombreuses actions du secteur touristique sont en difficulté depuis un an et demi, celles-ci vont profiter de cette nouvelle ère dans laquelle les gens recommenceront à voyager à leur guise. Il y a là une opportunité à saisir pour les investisseurs : tu peux acheter des actions touristiques en période de valorisation relativement faible et attendre un retour de l’activité dans le secteur, lors duquel la valeur de ces actions pourrait augmenter. 

Personne ne sait quand la pandémie mondiale sera suffisamment maîtrisée pour que le secteur du tourisme mondial prospère à nouveau, mais cela reste un secteur à surveiller en tant qu’investisseur. De nombreuses entreprises touristiques se sont maintenues à flot grâce à des aides publiques et pourraient bientôt prospérer grâce aux envies de voyage des télétravailleurs et des voyageurs revanchards.

Tous les points de vue, opinions et analyses présentés dans cet article ne doivent pas être considérés comme des conseils d’investissement personnels et les investisseurs particuliers doivent prendre leurs propres décisions ou demander un avis indépendant. Cet article n’a pas été préparé conformément aux exigences légales visant à promouvoir le caractère indépendant de la recherche en investissements et est considéré comme une communication marketing.

Sources

  • Airbnb 2021 Release : 100+ innovations and upgrades across our entire service.
  • The Washington Post : ‘Revenge travel’ is the phenomenon that could bring back tourism with a bang, JD Shadel.
  • McKinsey & Company : A travel boom is looming. But is the industry ready?, Vik Krishnan, Darren Rivas, and Steve Saxon.
Chargement