27 juin – 1 juillet | Nike, PIB et voyage : les marchés vont-ils (re)décoller cette semaine ?

Malgré un climat caniculaire, les marchés continuent d’être brassés par des vents contraires. En effet, les actions connaissent des épisodes de haute volatilité sur un fond d’incertitudes économiques et géopolitiques. C’est pourquoi tu dois garder à l’esprit qu’il faut diversifier ton portefeuille, et d’autant plus ces prochains jours : le mois de juillet n’est pas nécessairement réputé pour être propice à la croissance puisque les volumes de trading diminuent avec les vacances. 

Note d’ailleurs que le 1er juillet, la République tchèque succèdera à la France à la présidence de l’Union européenne. Le pays de Miloš Zeman compte notamment agir sur le sujet de la réduction de la dépendance énergétique européenne à l’égard de la Russie. 

Cette semaine, penchons-nous sur les résultats d’entreprises, les prévisions du PIB américain et les perspectives pour le tourisme.

Résultats d’entreprise : Nike en a encore sous la semelle

Le groupe de sportswear Nike présente les chiffres de son quatrième trimestre fiscal ce lundi 27 juin. Les analystes s’attendent à ce que Nike affiche un bénéfice de 0,81 $ par action, soit une baisse de 12,9 % en glissement annuel. Les ventes nettes devraient quant à elles graviter autour des 12,18 milliards de dollars, soit une baisse de 1,37 % par rapport à l’année précédente. 

Cette potentielle légère baisse est-elle préoccupante ? Pas forcément, et pour deux raisons :

  • La baisse est principalement causée par les blocages sur la chaîne d’approvisionnement qui devraient être résolus dès le prochain trimestre. Nike a en effet dû réorganiser l’ensemble de la chaîne pour relancer la machine : nouveaux centres de distribution, mise en place d’un “train unique” qui transporte des marchandises aux États-Unis, et plus encore. 
  • Les perspectives du groupe restent prometteuses. En effet, Nike compte sur le métavers pour attirer de nouveaux consommateurs via des expériences immersives. En novembre 2021, le groupe avait déjà présenté son Nikeland : un univers en ligne où 7 millions de personnes ont pu découvrir des produits Nike inédits, fabriquer leurs propres baskets, ou encore jouer à des jeux en ligne. En évoluant encore davantage, ce nouveau marché pourrait s’annoncer très lucratif pour la société ! En savoir plus sur le potentiel du métavers.

Les actions du tourisme en lune de miel

L’été s’annonce ensoleillé pour l’industrie du tourisme, qui s’apprête à vivre une saison historique. Rien qu’en France, des records d’affluence, bien au-delà des niveaux pré-covid, sont annoncés un peu partout, et même dans des départements habituellement moins populaires.


La tendance se vérifie également aux États-Unis puisque les actions du tourisme font partie des actions à surveiller d’après l’analyste financier David Moadel. Ce dernier explique que malgré les prix élevés des carburants, qui affectent une grande partie des transports (voiture, avion, bus, etc.), les Américain·e·s voyageront quand même le premier week-end de juillet pour célébrer la fête nationale du 4 juillet. Dans cette perspective, garde un oeil sur :

Moadel ajoute que les actions en lien avec le pétrole pourraient également être prisées : plus de voyageur·euse·s = plus de besoin en énergie pour le transport ! L’analyste cite d’ailleurs l’action Occidental Petroleum qui a un PER (ratio cours/bénéfice) intéressant selon lui.

Le PIB américain à la dérive ?

Ce mercredi 29 juin, les États-Unis publieront les chiffres du PIB du premier trimestre. Ces données, qui mesurent la richesse créée par un pays, permettent de prendre le pouls de l’économie américaine. Les estimations les plus récentes qui gravitent autour du PIB sont les suivantes :

  • L’économie américaine se serait repliée de 1,5 % en rythme trimestriel annualisé au cours des trois premiers mois de 2022. Ce repli est plus fort que celui anticipé.
  • Les importations auraient bondi (18,3 % contre 17,7 % dans l’estimation préalable), boostées par les biens de consommation non alimentaires et non automobiles, et les exportations auraient légèrement baissé (-5,4 % contre -5,9 %). 
  • Les dépenses de consommation auraient augmenté (3,1 % contre 2,7 % dans l’estimation préalable), grâce au logement et aux services publics, ainsi qu’aux véhicules à moteur et pièces détachées, tandis que les dépenses en essence et autres biens énergétiques ont diminué. 

Dans ce contexte, garde un œil sur les ETF américains qui suivent la croissance des entreprises américaines dans le secteur des services publics comme le US Utilities Sector ETF (SPDR).

Calendrier économique et des résultats

Lundi – Chiffres du chômage en France (mai). Résultats trimestriels de Nike.

Mardi – Confiance des consommateurs en France (juin).

Mercredi –  Confiance des consommateurs aux Pays-Bas (juin). Taux d’inflation en Espagne et en Allemagne (juin). Indice de sentiment économique en zone euro (juin). Croissance du PIB aux États-Unis (premier trimestre). Résulats trimestriels de General Mills, Trigano.

Jeudi – Chiffres hebdomadaires du chômage aux États-Unis. Taux d’inflation en France (juin). Taux de chômage en Allemagne, en Irlande et en zone euro (mai). Résultats trimestriels de Micron.

Vendredi – Balance budgétaire en France (mai). Taux de chômage en Autriche (juin). Indice PMI manufacturier en Italie, France, Allemagne et zone euro (juin). Taux d’inflation en zone euro et en Italie (juin). Résultats trimestriels de Sodexo.

À très bientôt pour une nouvelle page de notre agenda boursier. En attendant, bonne semaine sur les marchés !

Cet Agenda BUX a été écrit par Clémentine Pougnet.

Tous les points de vue, opinions et analyses présentés dans cet article ne doivent pas être considérés comme des conseils d’investissement personnels et les investisseurs particuliers doivent prendre leurs propres décisions ou demander un avis indépendant. Cet article n’a pas été préparé conformément aux exigences légales visant à promouvoir le caractère indépendant de la recherche en investissements et est considéré comme une communication marketing.

Chargement