Cannabis

9 actions

  • Amyris
  • Aurora Cannabis
  • Canopy Growth
  • Cronos Group
  • Grow Generation
  • Hydrofarm Group
  • Pfizer
  • Sundial Growers
  • Tilray
Voir toutes les listes thématiques

A la conquête de l’or vert : investir dans le cannabis en bourse !

Une cinquantaine de pays ont déjà approuvé l’usage thérapeutique du cannabis, et une dizaine ont légalisé son usage récréatif. Aux États-Unis, le cannabis légal a généré vingt-cinq milliards de dollars de recettes en 2021, soit une croissance annuelle de 33%. Investir dans le cannabis devient très intéressant pour les grandes entreprises pharmaceutiques, ainsi que les producteurs de tabac et d’alcool.

Ainsi, dans la plus grande économie du monde, plus de 400 000 personnes travaillent désormais directement dans des entreprises liées à « l’or vert ». Les fusions et acquisitions d’entreprises dans ce secteur ne cessent de se multiplier. Il s’agit également d’une industrie très intéressante pour les investisseurs, en particulier à long terme. Tu veux savoir pourquoi ?

Une plante que nous cultivons depuis 12 000 ans

Le cannabis, nom scientifique de la plante de marijuana, est utilisé depuis au moins 12 000 ans sous sa forme thérapeutique et récréative. Elle pousse dans presque tous les climats et était utilisée sans restriction dans le monde entier jusqu’à la signature internationale de la Convention unique sur les stupéfiants, en 1961. 

Elle est composée d’une centaine de substances, les cannabinoïdes, au fort potentiel thérapeutique. Mais, suite à plus d’un demi-siècle de stigmatisation, elle a été beaucoup moins étudiée et exploitée que les opioïdes, tels que la morphine, qui sont davantage utilisés pour combattre la douleur.

Le cannabis contient à la fois du THC, qui est psychoactif, et du CBD, qui ne l’est pas. Le CBD a toutefois une multitude d’usages thérapeutiques. De nombreuses entreprises pharmaceutiques recherchent de nouvelles applications pour soulager la douleur et les spasmes, réduire les inflammations, contrôler les nausées et les vomissements, et redonner l’appétit à une personne. Ainsi, des millions de patients atteints de cancer, d’épilepsie ou de maladies intestinales, entre autres, en bénéficient chaque jour.

Que ce soit à des fins récréatives ou médicales, la consommation de la fleur des plantes de marijuana femelle et de ses dérivés – comme le haschisch, qui est la résine de la fleur – se fait toujours par ingestion orale, fumage ou inhalation de ses vapeurs. Le nombre de consommateurs augmentera de manière exponentielle dans les années à venir si la légalisation se poursuit dans un plus grand nombre de pays.

Le cannabis est-il un marché d’avenir ?

Le PDG de Canopy Growth, l’un des plus grands producteurs de cannabis, détenu à 38,6% par Constellation Brands – propriétaire des bières Corona et Modelo – affirme que la taille du marché mondial du cannabis pourrait avoisiner les cinq cents milliards de dollars d’ici plusieurs dizaines d’années, soit deux fois le chiffre d’affaires d’Alphabet en 2021.

En effet, aux États-Unis, une vingtaine d’États sur cinquante ont déjà légalisé l’usage récréatif de la marijuana. Et tout indique qu’elle pourrait devenir légale au niveau fédéral très prochainement, ce qui augmenterait considérablement les revenus des entreprises dédiées à la production et à la commercialisation de la marijuana. 

La légalisation du cannabis dans le monde s’accélère grâce à l’exemple des États-Unis, comme par exemple en Allemagne, où la coalition au pouvoir a promis de boucler, d’ici la fin de l’année, un projet de loi légalisant le cannabis à des fins récréatives.

Il s’agit de la substance illégale la plus largement consommée dans le monde. Selon Europol, les Européens dépensent chaque année 30 milliards d’euros en drogues illégales, et 39 % de cet argent est consacré au cannabis. En outre, une étude récente montre que 70 % des Américains âgés de 18 à 24 ans préfèrent la marijuana à l’alcool. Et selon Grand View Research, le marché mondial du cannabis atteindra un volume de 70,6 milliards de dollars dans un délai très court, d’ici 2028

D’autre part, la légalisation du cannabis thérapeutique dans de nombreux pays a donné lieu à des recherches et à des investissements importants de la part des grandes sociétés pharmaceutiques. Pfizer a par exemple racheté Arena Pharmaceuticals, spécialisée dans la recherche sur les cannabinoïdes, à la fin de l’année 2021. 

En France, une expérimentation sur 3000 patients souffrant de pathologies graves (épilepsies, douleurs neuropathiques, chimiothérapie, soins palliatifs ou sclérose en plaques) est en cours depuis mars 2021. Ces doses de cannabis thérapeutique, sous forme d’huiles, sont fournies gratuitement par le spécialiste canadien Tilray, qui espère ensuite potentiellement profiter d’un marché évalué à 700 000 personnes.

Jetons un coup d’œil aux entreprises de cannabis dans lesquelles tu peux investir avec BUX Zero :

Les entreprises productrices de cannabis

Ces entreprises cultivent et vendent du cannabis aux consommateurs et aux entreprises. Même si il est l’un des pays à avoir légalisé l’usage récréatif de la marijuana le plus récemment, en 2018, le Canada est le premier producteur mondial. Voici cinq grandes entreprises productrices de cannabis :

  • Aurora Cannabis : Il s’agit d’une société canadienne de production de marijuana fondée en 2006 et opérant dans vingt-cinq pays. Elle compte une dizaine de marques, la moitié à usage thérapeutique, et l’autre moitié à usage récréatif. Elle est cotée à la Bourse de Toronto depuis avril 2017, et a également rejoint la Bourse de New York en octobre 2018. 

Au premier trimestre de 2022, elle a réalisé un chiffre d’affaires de de 50,43 millions de dollars canadiens, soit environ 37,26 millions d’euros. Elle compte environ 1 600 employés, mais vient d’annoncer une restructuration, qui entraînera le licenciement de 12 % de ses effectifs.

  • Canopy Growth : Elle est devenue la première licorne du cannabis, atteignant une capitalisation boursière de plus d’un milliard de dollars en 2016. Il s’agit d’une autre société canadienne. Au premier trimestre 2022, elle a réalisé un chiffre d’affaires de 111,77 millions de dollars canadiens, soit 82,61 millions d’euros

En juin 2022, Fitch a dégradé la note de l’entreprise à CCC, la cinquième note la plus basse de l’agence, en raison de pertes significatives de parts de marché. En 2017, Constellation Brands, propriétaire des bières Corona et Modelo, a commencé à investir dans Canopy et en détient désormais 38,6 %, après avoir payé plus de 4 milliards de dollars.

  • Cronos Group : notre troisième producteur et distributeur de cannabis, également basé au Canada, est une entreprise fondée en 2012 et cotée aux bourses de New York et de Toronto depuis 2018. Elle distribue ses produits à travers six marques, sur cinq continents. En 2018, Altria Group, propriétaire de Philip Morris (Marlboro), a acquis 45% de Cronos pour 1,8 milliard de dollars. Au premier trimestre 2022, l’entreprise a réalisé un chiffre d’affaires de 25,3 millions de dollars, soit environ 24,23 millions d’euros.
  • Sundial Growers : Quatrième société canadienne de notre liste, spécialisée dans la production, la distribution et la vente de cannabis à usage thérapeutique et récréatif. Elle a fait ses débuts sur le NASDAQ en août 2019. Son chiffre d’affaires au premier trimestre 2022 est évalué à 17,6 millions de dollars, soit environ 13 millions d’euros

Récemment, le PDG de la société, Zach George, a donné une interview durant laquelle il a évoqué les problèmes et les opportunités du secteur liés à la hausse des taux d’intérêt, et s’attend à des fusions-acquisitions. 

  • Tilray : Surprise, une autre entreprise … canadienne ! Tilray a réalisé un chiffre d’affaires au dernier trimestre 2021 de 151,87 millions de dollars, soit environ 144 millions d’euros. L’entreprise s’est fixé des objectifs ambitieux pour la fin de 2024 : des revenus de quatre milliards de dollars par an.

Les entreprises pharmaceutiques et biotech investissant dans le cannabis

Il s’agit d’entreprises pharmaceutiques cherchant à développer de nouveaux médicaments et produits de santé, en investissant dans la recherche sur utilisations médicales possibles des cannabinoïdes. Deux sociétés de biotechnologie (biotech) travaillent dans le secteur du cannabis :

  • Amyris : Société américaine fondée en 2003, elle est basée en Californie. Ses produits les plus populaires sont deux produits de soins de la peau, Biossance et Pipette, et le substitut de sucre Purecane. Elle propose également du CBG, un substitut fermenté du CBD. 

Son chiffre d’affaires au premier trimestre 2022 s’est élevé à 57,71 millions de dollars, soit environ 54,8 millions d’euros. La société d’investissement suédoise Nordea Investment Management AB  a récemment (juin dernier) augmenté son investissement dans Amyris.

  • Pfizer : le fabricant américain de médicaments a été le premier à recevoir l’approbation pour son vaccin covid-19, mondialement connu. Il s’agit de l’une des entreprises pharmaceutiques les plus puissantes du monde, avec un chiffre d’affaires de 81,3 milliards de dollars en 2021, soit près du double de celui de 2020. 

Elle a notamment utilisé ses bénéfices pour acheter Arena Pharmaceuticals, spécialisée dans la recherche sur les cannabinoïdes, pour 6,7 milliards de dollars à la fin de 2021.

Les entreprises fournisseurs du secteur

Elles fournissent aux particuliers et aux entreprises de production tout ce dont ils ont besoin pour faire pousser la plante : terre, engrais et systèmes d’éclairage et de ventilation pour la culture hydroponique à grande échelle. 

Compte tenu de la facilité avec laquelle le cannabis pousse et de la grande qualité des graines sur le marché, ce sont des entreprises à prendre en compte. En effet, beaucoup de gens préfèrent cultiver leurs plantes à la maison plutôt que de rencontrer leur patron dans le magasin de marijuana du quartier… 

Voici quelques-unes des entreprises qui fournissent le secteur du cannabis :

  • Grow Generation : Grow Generation est une société américaine spécialisée dans la vente d’équipements pour la culture hydroponique et de nutriments pour plantes aux entreprises productrices de cannabis de toutes tailles, ainsi qu’aux particuliers. Au premier trimestre 2022, elle a réalisé un chiffre d’affaires de 81,77 millions de dollars, soit 77,73 millions d’euros. 
  • Hydrofarm Group : Il s’agit d’une autre société américaine, mais avec une histoire plus longue que celle de Grow Generation. En effet, elle a été fondée en Pennsylvanie en 1977 et, outre les équipements de culture hydroponique pour les entreprises et les particuliers, elle fabrique des machines pour l’agriculture et l’élevage, telles que des pompes à eau et des appareils de chauffage. Elle a été introduite en bourse récemment, plus précisément en décembre 2020. Ses revenus au premier trimestre 2022 furent de 111,38 millions de dollars, soit 105,8 millions d’euros.

Des actions cannabis fortement volatiles en bourse à court terme…

Le cours des actions des sociétés liées au cannabis et au CBD a considérablement chuté au cours des dix-huit derniers mois, après une période faste entre 2018 et 2020. Ce cycle haussier était lié à l’attente d’une éventuelle légalisation fédérale de l’usage récréatif du cannabis aux États-Unis, qui ne s’est pas encore produite. 

Les marchés s’attendaient également à un nombre plus important de fusions acquisitions d’entreprises. Par conséquent, l’appétit initial des investisseurs pour ces entreprises s’est légèrement estompé.

… mais qui pourrait s’avérer être très rentable à long terme.

Comme mentionné précédemment, le secteur du cannabis pourrait connaître une croissance très importante en volume dans les années à venir. On s’attend à ce que d’autres États américains légalisent son usage récréatif, et que la légalisation fédérale tant attendue voit le jour. Dans le reste du monde, il y a un débat très actif sur la question.

En effet, les gouvernements souhaitent augmenter leurs recettes publiques, et le secteur leur offre cette opportunité. La légalisation réduirait également la criminalité. En Europe, il y a également des débats parlementaires et des référendums sur la légalisation du cannabis. L’Espagne vient par exemple de légaliser son usage médicinal.

Si tu penses que les actions des entreprises liées au cannabis et au CBD ont un avenir prometteur, alors tu peux investir un peu chaque mois. Tu réduiras ainsi les effets de la volatilité du marché boursier, et bénéficiera des avantages de l’investissement programmé  (« dollar cost averaging »). 
Avec BUX Zero, tu peux investir automatiquement en créant ton propre plan d’investissement, puis en choisissant les entreprises qui t’intéressent et te fixant un budget mensuel.. Investir un montant mensuel via un plan d’investissement est un excellent moyen de réduire les effets négatifs de la volatilité des marchés, de te constituer un patrimoine à long terme et de lutter contre le niveau d’inflation élevé d’aujourd’hui.

Investir en bourse dans les actions du cannabis et du CBD avec Bux Zero

Amyris, Aurora Cannabis, Canopy Growth, Cronos Group, Grow Generation, Hydrofarm Group, Pfizer, Sundial Growers, Tilray

Si tu souhaites en savoir plus sur ces actions et ETF liés au cannabis, rends-toi sur leurs profils dans l’application BUX Zero !

Tous les points de vue, opinions et analyses présentés dans cet article ne doivent pas être considérés comme des conseils d’investissement personnels et les investisseurs particuliers doivent prendre leurs propres décisions ou demander un avis indépendant. Cet article n’a pas été préparé conformément aux exigences légales visant à promouvoir le caractère indépendant de la recherche en investissements et est considéré comme une communication marketing.

Chargement